Više slučajeva 100 seksualnog zlostavljanja od strane svećenika, prema Katoličkoj crkvi

[Social_share_button]

Le cardinal Ruben Salazar, archevêque de Bogota, que le religieux qui ne dénonce pas des cas d’abus sexuels par des prêtres dont il a connaissance est un “complice et doit en répondre comme s’il était lui-même abuseur”.

L’Eglise catholique de Kolumbija a admis plus de 100 cas d’abus sexuels commis par des prêtres dans le pays et affirmé que les responsables religieux au fait de tels actes et qui ne les dénoncent pas sont aussi des “abuseurs”.

Le religieux qui ne dénonce pas de tels cas est un “complice”. “Seulement à Bogota, nous avons connaissance de 12 cas d’abus et dans toute la Colombie nous pourrions parler de plus de 100”, a déclaré l’archevêque de Bogota, le cardinal Ruben Salazar, à l’hebdomadaire Tjedan. Mgr Salazar, qui n’a pas précisé les âges des victimes, ni la période durant laquelle ont été commis ces abus sexuels, a souligné que le religieux qui ne dénonce pas de tels cas est un “complice et doit en répondre comme s’il était lui-même abuseur”.

“Il y a des évêques qui croient encore que cela peut se gérer, comme en famille, qu’une plainte n’est pas nécessaire, que cela peut être considéré comme un problème moral du prêtre et non comme un crime relevant de la législation civile”, a-t-il ajouté. L’archevêque de Bogota a estimé que les victimes devaient recevoir “un dédommagement intégral”, qui inclut assistance psychologique et compensation économique.

“Les évêques devront informer de tous les cas.” Mgr Salazar a participé fin février à la Rencontre sur la protection des mineurs organisée au Vatican. Lors de ce sommet inédit sur la pédophilie, il a demandé à ce que l’Eglise catholique mette en oeuvre un modèle global pour réunir chiffres et statistiques sur les abus sexuels impliquant des membres de l’institution religieuse. “Dans l’immense majorité des pays, l’Eglise ne les a pas”, a-t-il déploré. Il a ajouté que ce thème serait abordé lors de la prochaine assemblée de la Conférence épiscopale de Colombie. “Les évêques devront informer de tous les cas”, a-t-il souligné.

En Colombie, pays de 48 millions d’habitants en majorité catholique, au moins une vingtaine de prêtres ont été dénoncés pour abus sexuels de mineurs au cours des dernières années, selon les autorités et des médias locaux. Lors du sommet de février, le pape François a promis “une lutte à tous les niveaux” contre les agressions sexuelles de mineurs perpétrées par des membres du clergé.

source:https://www.europe1.fr/international/colombie-plus-de-100-cas-dabus-sexuels-par-des-pretres-selon-leglise-catholique-3872309