Početak rada s programom Hisense U30: drugi zaslonski smartphone s ekranom MWC 2019

[Social_share_button]

Si Samsung et Huawei ont été parmi les premiers constructeurs à proposer des smartphones avec un écran percé en façade pour intégrer un appareil photo, ce ne sont pas les seuls. Le fabricant chinois Hisense a également lancé début janvier son propre modèle, le Hisense U30. Nous avons pu le prendre en main durant le MWC 2019.

En décembre dernier, Samsung et Huawei se sont lancés une petite bataille pour savoir quel serait le premier constructeur de smartphones à dévoiler un appareil avec un trou dans l’écran. Le constructeur chinois a ainsi présenté son Honor View 20 et le Huawei Nova 4, tandis que la firme coréenne a officialisé le Galaxy A8s, suivi récemment de la nouvelle gamme Galaxy S10.

Mais les deux géants des nouvelles technologies ne sont pas les seuls sur ce marché. Hisense a également lancé son propre smartphone à écran poinçonné, le Hisense U30, que nous avons pu prendre en main à Barcelone.

Un design très réussi

De prime abord, le U30 de Hisense ressemble à n’importe lequel des premiers smartphones à écran percé, qu’il s’agisse du Samsung Galaxy A8s, Du Huawei Nova 4ili Honor View 20. Comme sur ces trois smartphones, et contrairement à la gamme Samsung Galaxy S10, le trou intégrant l’appareil photo est positionné en haut à gauche de l’écran, et non pas dans l’angle supérieur droit.

Hormis ce petit élément de design, rien ne vient particulièrement distinguer le smartphone de Hisense d’un autre smartphone borderless. On retrouve des bordures particulièrement fines tout a

utour du smartphone à l’exception notable du menton, en bas de l’écran, légèrement plus épais. Rappelons qu’il s’agit d’une contrainte pour les constructeurs qui ont encore du mal, notamment sur les écran LCD, à intégrer les connectiques internes de l’écran pour qu’elles puissent se cacher derrière une fine bordure.

Le Hisense U30 propose un menton plus épais que les autres rebords

L’autre particularité du Hisense U30 se trouve au dos du smartphone. On retrouve non pas une surface en verre, comme on en voit de plus en plus sur le marché, mais un revêtement en cuir synthétique. Bien pratique pour éviter les traces de doigt. Au touché, le rendu est plutôt convaincant, à l’instar de ce que proposait LG avec son G4 ou Motorola avec certaines versions du Moto X deuxième édition. Néanmoins, malgré cette originalité plutôt bienvenue, l’aspect texturé du cuir ne permet pas de particulièrement bien agripper le smartphone qui aura facilement tendance à glisser des doigts.

Toujours au dos, on va retrouver un double module photo de 48 et 5 mégapixels avec le flash intégré dans la même zone. Juste en dessous, Hisense a également intégré un lecteur d’empreintes digitales au format carré. Dans l’ensemble, le smartphone propose donc un aspect qui se veut plutôt luxueux, surtout avec la version bleue dont les contours sont en métal doré. Si cela peut convaincre certains marchés, pas sûr que ce soit le cas en France.

Enfin, on notera la présence de boutons de mises sous tension et de volume sur la tranche droite, une touche de raccourci pur l’appareil photo à gauche, et enfin une prise USB-C et un port jack en bas.

Une mauvaise intégration logicielle du trou dans l’écran

Le U30 de Hisense est doté d’un écran de 6,3 pouces affichant 2340 pixels par 1080, soit une définition Full HD+ au ratio 19,5:9. Pour la technologie de la dalle, Hisense s’est cependant limité à du IPS LCD. Il faut dire que Samsung, l’un des principaux fabricants de dalles OLED pour smartphones, s’est réservé un quasi-monopole sur le marché des écrans OLED percés pour sa propre gamme Galaxy S10.

Le trou dans l’écran du Hisense U30

Dans des conditions relativement simples que sont celles d’un salon, l’écran du Hisense U30 a paru de plutôt bonne facture. Si les contrastes et les couleurs n’étaient pas aussi vives que ce qu’on a pu voir sur certains stands, il n’en demeure pas moins que le smartphone se comporte de plutôt bonne manière pour une utilisation en intérieur. Il faut cependant rappeler que c’est en condition extérieur, avec une forte luminosité, que les écrans de smartphones sont plus compliqués à gérer, et que les fortes lumières colorées des stands d’un salon ne prêtent pas particulièrement à évaluer convenablement la qualité d’un affichage.

Les notifications sont placées tout en haut de l’écran

On notera cependant l’intégration particulièrement étrange du poinçon dans l’écran du Hisense U30. Comme sur le Honor View 20 par exemple, le bas du trou touche le bas de la barre de notification, qui se veut assez épaisse par conséquent. En revanche, dans la barre de notifications, les icônes de statut sont collées en haut, laissant ainsi un grand espace vide en dessous. C’est assez laid.

Une sortie prévue en mars 2019

Le Hisense U30 a beau avoir été annoncé en janvier dernier avec une disponibilité prévue pour le mois prochain, aucun prix n’a encore été communiqué par le constructeur. Le smartphone devrait être commercialisé en Chine, en Russie et dans certains pays d’Europe de l’Est. On ignore encore si ce sera aussi le cas de la France.

Rappelons que le Hisense U30 est doté de la puce Snapdragon 675, de 8 Go de RAM, 128 Go de stockage et d’une batterie de 4500 mAh.

Nos photos du Hisense U30